Inès Dayet

Bonjour Inès, quel a été ton parcours scolaire et professionnel avant d'ouvrir le Dada Shop?

J'ai étudié le Design de Mode dans une école d'art à Lyon puis j'ai enchainé avec un stage à Paris. De là j'ai répondu à une offre d'emploi chez Sergent Major et j'ai signé mon premier CDI! J'ai commencé comme assistante styliste pour les petits garçons, au bout de 5 ans je suis devenue responsable collection pour la petite fille et à la fin de mon contrat j'étais passée responsable de groupe où je m'occupais de toute la direction artistique de l'enfant.

Pour mon travail chez Sergent Major je devais être toujours à l'affût des nouveaux concepts, je faisais beaucoup de shopping d'inspirations et j'allais tous les ans au salon Maison & Objet donc je connaissais pleins de marques et je dénichais toujours de nouveaux produits et créateurs originaux. Je vivais dans le 10ème à Paris, et dans ce quartier il y a souvent de nouveaux magasins qui ouvrent avec des concepts uniques et des sélections de produits incroyables. 

Pendant ces 8 annéess passées à Paris, je revenais souvent à Lyon pour voir ma famille et je me suis rendue compte qu'il manquait ce genre de magasin un peu "concept" avec une jolie sélection d'objets.

L'idée d'ouvrir mon propre magasin a germé il y a 4 ans. C'est à ce moment que j'ai commencé à faire une étude de marché sur Lyon, j'avais une idée assez précise de l'ambiance et de l'architecture du lieu dont je rêvais. Le choix de m'installer dans les pentes de la Croix-Rousse s'est imposé naturellement car ce quartier correspondait exactement à mon concept de magasin.
Mon copain qui voulait aussi revenir à Lyon a été muté et nous sommes arrivés en août 2015. J'ai fait une formation Pôle Emploi de deux mois qui m'a donné les bases qui me manquaient en comptabilité et marketing, et j'ai ainsi pu finaliser mon business plan. Nous avons trouvé le local en janvier 2016, un gros coup de coeur! Après avoir obtenu notre prêt nous avons pu récupérer les clés du local rue du Griffon en juin 2016 et ouvrir en octobre après deux mois de travaux.
Nous avons eu pleins de clients pour notre mois d'ouverture, puis les fêtes de fin d'année sont arrivées et la fréquentation du magasin a augmenté progressivement.

ines-citation.png

Question de curiosité, pourquoi ce nom "dada shop"?

Tout simplement car c'est un clin d'oeil à mon nom de famille, Dayet! Ce magasin est une affaire de famille, je me suis associée avec ma mère qui travaille à plein temps avec moi, mon père a fait le mobilier, et ma soeur a fait le site internet et malgré la distance (elle vit à Stockholm) elle a un rôle assez important dans la vie du magasin!

Et puis évidemment c'est aussi une référence au dadaïsme car j'aime le ton décalé et ludique de ce courant artistique. Venant de la mode enfantine, je n'aime pas tomber dans le "sérieux"!

Comment aimerais-tu te développer dans les années à venir?

J'aimerais réussir à déléguer, pour ne m'occuper que de la partie "achat".

Et mon rêve serait de décliner le concept du Dada Shop en ouvrant un mini Dada dédié aux enfants et un Dada café! 

Comment fais-tu pour communiquer sur ta boutique?

Je commence d'abord par communiquer au sein de la boutique en mettant en avant une sélection de produits dans une scénographie dont le thème change tous les mois.
Sur les plots centraux du magasin je raconte des histoires que j'imagine selon la saison. Je pars d'une idée puis je réfléchis à quelles marques je pourrais intégrer dans la sélection, quelle gamme de couleur correspondrait le mieux à l'univers du thème puis je créé une scénographie. C'est ma partie préférée, la mise en scène!
Pour notre communication digitale j'utilise essentiellement Instagram qui est un outil très pratique pour communiquer par l'image et sans avoir à trop écrire.
Puis il y a les relations du quotidien, il y a une ambiance de village dans les Pentes de la Croix-Rousse et une relation de commerçant de quartier s'est même installée avec une partie de ma clientèle qui rentre même juste pour dire bonjour ! Dès l'ouverture nous avons eu la chance d'avoir plusieurs parutions presses (que nous n'avions pas démarché) et ça a énormément fait parler de la boutique.
Nous avons aussi un site qui répertorie nos marques, nos parutions presse et chaque nouvel scénographie du magasin y est expliquée.

 
logodada.jpg
 

Pour finir, quels seraient tes conseils aux femmes souhaitant se lancer dans un projet d'entreprise?

Il faut aller au bout de ses idées, et s'entourer dès le début. J'ai commencé toute seule chez moi pendant deux mois à travailler sur mon projet, je ne savais pas pas où commencer et si j'allais dans la bonne direction. Ma formation m'a beaucoup apporté et l'aide que j'ai reçu m'a aidé à avancer plus vite et ne plus être isolée chez moi. On a beau vouloir être son propre patron et travailler seule, on a forcément besoin un jour ou l'autre des autres pour être conseillée, ou rassurée! 

J'ai réussi à me créer un petit réseau via Instagram mais au début quand je suis arrivée à Lyon je n'avais aucun réseau professionnel, et ce fût un peu compliqué les premiers temps! Je sous-estimais l'importance des réseaux avant d'en voir les avantages au quotidien! 


suivre l’actualité d’Inès

instagram - facebook - site web