Chloé lapeyssonie

Bonjour Chloé, quel a été ton parcours pour devenir photographe?

J'ai grandi à Lyon et j'en suis partie à l'âge de 17 ans pour mes études. J'ai d'abord commencé par des études d'anglais pour être traductrice en audiovisuel puis j'ai fait une école de communications pour étudier les relations presse, et enfin un passage en école de commerce, tout en poursuivant ma passion pour la photo héritée de mon père. Egalement fan de rock, j'ai commencé à me faire une petite place dans la photo de concert, notamment grâce à mon arrivée à Paris en 2009.

La bascule vers la photo professionnelle s'est opérée un jour lors du mariage d'un ami proche. Comme je n'avais pas beaucoup d'argent à l'époque, je lui ai proposé de faire ses photos de mariage. Je n'avais alors aucune idée de ce qu'était la photographie de mariage ! J'y suis allée avec candeur et j'ai abordé ce mariage comme je l'aurais fait pour un autre événement. J'ai fait un reportage photo et ça leur a plu. Et à moi aussi, contre toute attente ! 

À la même époque j'ai rencontré Vincent, mon conjoint. Il m'a vite ouvert les yeux sur le manque de débouché dans la photographie de concert, me suggérant qu'il était temps pour moi de trouver une voie dans laquelle je pourrai me dégager un vrai salaire. 

J'ai alors monté un petit site avec des photos de mariage, de réunions de famille et quelques portraits. Quelque chose de très simple ! J'ai eu la chance d'être repérée par Clémentine et Nessa qui organisaient la première édition du festival Love Etc et il leur manquait une photographe. J'ai participé à la Love Etc en 2011 et j'ai signé 35 mariages grâce aux rencontres faites pendant le festival. J'ai alors découvert le monde du mariage et même rencontré mes meilleurs amis qui sont aussi dans le métier. Je n'ai pas eu de réelle formation en photographie, à part un stage un week-end sur deux au Centre Iris pour la Photographie à Paris pendant un an. C'était passionnant d'apprendre à utiliser le matériel de studio, de laboratoire, mais pas très utile concrètement pour mon travail actuel. J'ai tout appris sur la photo de mariage sur le tas, avec l'expérience. Et quand on photographie des mariages il faut savoir tout faire, capturer les bons moments, retranscrire l'émotion et l'ambiance. Je ne relâche jamais mon attention, c'est ma façon de travailler !

chloe-citation.png

comment définirais-tu ton style? quelles sont tes inspirations? 

Mon style est spontané, assez moderne et graphique avec des contrastes bien tranchés! Je suis essentiellement inspirée par le cinéma comme les films de Lynch par exemple, la musique, la nuit, les couleurs sombres comme le vert, le rouge et le noir.

Je ne regarde pas souvent ce que font les autres pour ne pas être trop influencée.

comment trouves-tu tes clients et fais-tu pour remplir tes saisons de mariage?

Au début ce sont les articles sur les blogs de mariage qui m'ont amené mes premiers clients. Puis, petit à petit, avec le bouche à oreille, j'ai pu développer ma clientèle. Avant toute chose je m'assure que mes clients ont bien regardé mon portfolio pour être sure que le travail que je vais leur rendre leur plaira. 

Puis je continue de participer au festival Love Etc tous les ans pour garder un peu de notoriété dans le métier.

de quoi vis-tu le reste de l'année?

Je fais essentiellement des mariages entre Mai et Octobre et de la photo corporate toute l'année. Je fais un peu moins de mariages maintenant pour laisser plus de place au corporate et au portrait.


suivre l’actualité de Chloé

instagram - facebook - site web